Skip to content

Plan local d'urbanisme de Clermont Auvergne Métropole

Comment développer les circuits courts et favoriser une agriculture et une alimentation de proximité, plus durable et de meilleure qualité ?

• Le Projet Alimentaire Territorial (PAT), dont la métropole est partie prenante, vise le maintien et le développement d’une agriculture qui permet de nourrir les habitants du territoire. Préserver les terres agricoles en zone rurale, encourager l’agriculture urbaine, favoriser l’essor des circuits courts (AMAP, vente directe), le PLU peut agir sur de nombreux leviers.

Contribution 1 contributions 8
Ce débat s'achève le 30 juin
Il vous reste pour participer
8 JOURS 4 H 33 MN
Maisondep-
aille
user avatar
30 avril 2021 -10H39
Nous avons un territoire riche en espaces cultivables et il est essentiel de réserver des zones maraichères à des porteurs de projets en culture biologique de légumes et fruits. Il est possible de recourir à une gestion public d'espaces réservés à la culture des légumes pour les restaurants scolaires.
4
Moustique
user avatar
26 mai 2021 -10H19
Il ne manque pas autour de la ville d'espaces potentiellement favorables à une agriculture de proximité: encore faut)il ne pas les urbaniser ...bravo à la prison de Riom et à toutes les sociétés le long de l'autoroute... j'avais appris : les terres noires de Limagne sont les meilleures d'Europe !
1
Dominique-
-Girard
user avatar
17 juin 2021 -18H22
faire de Gerzat ,les vergnes une zone maraichère a travers le territoire zéro chômeur:culture,transformation,commercialisation.profiter de l'existant: institut des métiers,maraichers,coop des dômes... y créer une maison de l'alimentation durable
3

Mes Outils de débat

Afficher en premier