Skip to content

Plan local d'urbanisme de Clermont Auvergne Métropole

Nos modes de vies évoluent : comment peut-on adapter l’habitat à ces changements pour répondre aux besoins de tous sur le territoire métropolitain ?
  • CAM réunit une grande diversité de communes et de types d’habitat. Pour autant, les logements actuels ne permettent pas de répondre à l’ensemble des besoins (coûts, typologies, qualité, etc…)
  • Le PLU est un outil clé qui guide les travaux de réhabilitation et la construction neuve (formes urbaines, localisation, mixité sociale et générationnelle, etc…) et s’intéresse aux sujets suivants : permettre à chacun de rester sur le territoire tout au long de sa vie en diversifiant l’offre proposée (Métropole et communes) ; assurer de meilleurs équilibres dans la répartition des logements, en termes de mixité sociale, de proximité aux services et aux transports, de sobriété foncière ; proposer une offre à la fois abordable et désirable (espace extérieur, intimité, évolutivité) ; favoriser l’adaptation aux besoins contemporains et à la transition énergétique tout en prenant en compte le patrimoine.
  • Ces objectifs seront renforcés par le Programme Local de l’Habitat (PLH) qui établira une feuille de route 2022-2027.
Contribution 4 contributions 6

Débat terminé
Etienne
user avatar
06 juillet 2021 -09H39
QUALITÉ DES LOGEMENTS: Il faudrait rehausser le niveau de qualité des logements neufs en instaurant des prestations minimales supérieures aux normes habituelles de la construction: - Dimensions des ouvertures (1/6 de la surface hab selon la RT2012, exigeons 1/5 ou plus) - Hauteurs sous plafonds (2.50m selon les habitudes actuelles, exigeons 2.70m dans toutes les pièces principales) - Evolutivité: Favorisons les structures poteaux-poutres qui peuvent se transformer plus facilement. - Espaces extérieurs privatifs (Pas d'obligation aujourd'hui, exigeons au minimum 1 balcon par logement neuf) - Vis à vis : définissons une distance minimale pour tout vis à vis afin d'éviter les promiscuités. Toutes ces exigences ont un coût, certes, mais lorsqu'il faudra un jour réhabiliter ou faire évoluer ces constructions, leur transformation sera moins contrainte et on ne sera pas obligé de tout démolir comme à la muraille de Chine.
3
Etienne
user avatar
06 juillet 2021 -09H43
LOGEMENT ET MOBILITÉ: Adaptons les futurs logements à une autre mobilité. Moins (-) de places de stationnement exigées pour les véhicules. Plus (+) d'espace pour le stationnement des cycles, y compris les cycles rallongés. Il faudrait a minima permettre de stationner 1vélo/pièce. Point d'eau, casiers, et prises pour vélos électriques.
0
Etienne
user avatar
06 juillet 2021 -09H46
LOGEMENT ET MOBILITÉ (2): Il faudrait concentrer les nouveaux logements autour des points d'accès au transport collectif. Par exemple en densifiant la zone de la Pardieu à proximité de la halte ferroviaire intermodale (TER+tram) ou au Brézet, en construisant une nouvelle halte sur la ligne TER existante.
2
Etienne
user avatar
20 juillet 2021 -14H11
ZONES INONDABLES : Au vu des dernières inondations en Rhénanie et en Belgique, peut-être faut-il revoir à la hausse l'hypothèse de risque d'inondation dans les PPRI. Nous construisons pour des décennies, il sera donc opportun de considérer le niveau de risque potentiel dans plusieurs décennies.
1

Mes Outils de débat

Afficher en premier